Remédiation de l’amiante: interventions extraordinaires sur les installations, l’équipement et le matériel roulant

Remise en état de l’amiante et interventions d’Asfalti Giordana

L’évolution technologique et l’industrialisation rapide de la seconde moitié du siècle ont favorisé l’introduction sur le marché de nouveaux produits présentant des caractéristiques multiples et ductiles. C’était le cas du plastique et aussi de l’amiante qui, grâce à ses innombrables caractéristiques, était l’un des rares matériaux utilisés à la fois dans les usines et dans la construction et dans la vie domestique.

La grande utilisation de l’amiante, est due au fait que ce produit est doté de nombreuses caractéristiques prestigieuses, ce qui lui permet une grande polyvalence et que ni dans la nature ni artificiellement, à ce jour, a été «découvert» un produit qui possède les mêmes caractéristiques.

L’amiante a été largement utilisé dans des situations où une isolation thermique considérable était requise (coupelles, tissus, isolation pour les tuyaux), absorption acoustique (rideaux, faux plafonds), haute résistance aux produits chimiques agressifs (joints), excellente résistance aux hautes températures due au frottement (plaquettes de frein et embrayages).
Un autre secteur dans lequel l’amiante a été largement utilisé est sans aucun doute celui des bâtiments.

La plus grande utilisation était dans les produits avec une matrice à base de ciment (amiante-ciment-fibre), même si l’utilisation dans une matrice friable, utilisée surtout comme matériau ignifuge, n’était pas négligeable. Les secteurs dans lesquels la présence de ce silicate est trouvée sont multiples; il est retracé dans les bâtiments publics (écoles, cinémas, centres commerciaux) et dans de nombreux moyens de transport (bateaux, trains), si bien que pour certains secteurs, tels que les véhicules roulants, il était nécessaire de faire une réglementation spéciale .

Après l’entrée en vigueur du D.M. Le 6 septembre 1994, de très nombreuses séries de lois sont encore en vigueur et en constante évolution; en particulier pour les véhicules roulants, le D.M. 26 octobre 1995 « Normes et méthodes techniques pour l’évaluation des risques, le contrôle, la maintenance et l’assainissement des matériaux contenant de l’amiante présents dans le matériel roulant ».